L’innovation à l’honneur en 2018 également

Depuis des années, la CSS met l’accent sur les innovations numériques au profit de ses assurés. En 2018, de nouveaux instruments ont fait leur apparition.

Lorsque la CSS a lancé son portail client myCSS en 2014, elle a posé un jalon pour toute la branche. Depuis lors, tous les grands assureurs-maladie ont développé des produits similaires. C’est pourquoi la CSS n’est pas restée les bras croisés. Elle a amélioré régulièrement myCSS et a continué à progresser sur la voie de l’innovation. L’année 2018 n’a pas fait exception, avec en point de mire le développement du conseiller numérique myGuide. Ce dernier va totalement dans le sens de la nouvelle stratégie de la CSS, qui consiste à devenir le partenaire santé privilégié des assurés. Le nouveau conseiller myGuide a été lancé en juillet. Il effectue une évaluation systématique des symptômes et émet une recommandation de traitement. Le conseiller aide notamment les clients CSS à décider s’il est nécessaire de se rendre chez le médecin, à l’hôpital ou à la pharmacie et, le cas échéant, dans quel délai. Si ce n’est pas nécessaire, les clients reçoivent des conseils pour se soigner eux-mêmes. Par ce biais, la CSS souhaite notamment améliorer les compétences des assurés en matière de santé et les encourager à faire preuve de plus de responsabilité individuelle. myGuide est un produit médical développé par des médecins spécialisés et des informaticiens médicaux qui repose sur de solides bases scientifiques. Le conseiller est accessible aux personnes assurées à la CSS et à leurs proches.

458500

Utilisateurs de l’application myCSS

Avec l’application myCSS, la CSS simplifie la vie de ses clients dans la gestion de leur assurance-maladie. A la fin de l’an­née, 458 500 assurés de la CSS utilisaient déjà ce nouvel outil.

Historique des traitements

En novembre 2018, le portail myCSS, également disponible sous forme d’application, a été pourvu d’un historique. Cette fonction permet de consulter toutes les factures transmises de manière claire et par ordre chronologique. Les données sont présentées de façon à ce qu’il soit possible de repérer en un coup d’œil les détails importants des factures. De plus, les positions les plus importantes des factures transmises sont automatiquement réparties par catégories: traitements, médicaments, vaccins, moyens auxiliaires, promotion de la santé et autres prestations. Les utilisateurs ont ainsi une meilleure vue d’ensemble de leurs traitements médicaux et des coûts de ces derniers. A la fin de l’année sous revue, environ 458 500 clients de la CSS possédaient un compte myCSS.

67000

Utilisateurs de l`application myGuide

A fin 2018, déjà 67 000 assurés avaient consulté le conseiller numérique myGuide, lancé pendant l’été.

Participation à la Journée du digital

La CSS a aussi montré son rôle de précurseur de la branche dans le domaine du numérique lors de la Journée du digital le 24 octobre. A cette occasion, elle a présenté des lunettes qui offrent aux patients de nouvelles perspectives dans le domaine de la physiothérapie. Le prototype du coach numérique a été développé par le CSS Health Lab (voir encadré), en collaboration avec l’entreprise Magic Leap et des experts en physiothérapie. La CSS est ainsi le premier assureur du monde à collaborer avec Magic Leap, le fabricant leader de lunettes de réalité mixte. Ces lunettes enrichissent l’environnement réel avec des éléments virtuels, créés par ordinateur. Actuellement, on ne trouve des prototypes de ces lunettes qu’aux Etats-Unis. Cette technologie est toutefois bien plus qu’un simple gadget, comme le montre son application possible dans le domaine de la physiothérapie. Par manque de motivation, presque la moitié des patients ne font pas leurs exercices thérapeutiques à la maison. De plus, ils ne savent souvent pas comment réaliser correctement les exercices, ce qui peut empêcher leur rétablissement, voire aggraver leur état de santé. Avec l’aide d’un coach de physiothérapie numérique qui donne un feed-back en temps réel et accompagne les patients en les motivant, ces problèmes devraient disparaître dans un futur proche.

Le Health Lab

Le CSS Health Lab est un partenariat entre la CSS, l’EPF de Zurich et l’université de St-Gall. Il a été fondé en 2015. Le CSS Health Lab étudie les ­«remèdes numériques». Alors que les remèdes traditionnels déclenchent un processus chimique dans le corps, grâce auquel on se sent en règle générale mieux ensuite, les remèdes numériques visent le comportement des individus: les patients doivent pouvoir mieux gérer par eux-mêmes leur vie quotidienne avec une maladie et reconnaître plus tôt les événements critiques pour la santé.

Le Health Lab est déjà à l’origine du programme de rémunération des pas de la CSS, myStep, et a travaillé à l’élaboration de nombreux traitements numériques en 2018, notamment une application permettant de détecter l’asthme à un stade précoce, un conseiller de santé pour les enfants en surpoids, un coach mobile pour les personnes atteintes de diabète et le coach numérique de l’application MySwissFoodPyramid. Cette appli­cation, qui permet de gravir la pyramide alimentaire suisse de manière ludique, a été lancée sur le marché par l’Office fédéral de la sécurité ­alimentaire et des affaires vétérinaires. 

Pour la CSS, le Health Lab représente un moteur important en matière d’innovations numériques. C’est pourquoi en 2018, la collaboration entre la CSS et le Health Lab a été prolongée de quatre ans.